Choisir l’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) pour les travaux de rénovation d’une maison individuelle, c’est faire le choix d’une isolation performante et esthétique pour valoriser son patrimoine tant sur le plan de la consommation d’énergie que sur celui de l’embellissement de la façade.

Qu’est-ce que l’isolation thermique par l’extérieur ?

L’Isolation Thermique par l’Extérieur sous bardage rapporté (ITE) consiste à créer une enveloppe isolante autour du bâti pour garantir la continuité de l’enveloppe et limiter les ponts thermiques. Cette technique permet de réaliser de grandes économies d’énergie grâce à une performance d’isolation optimale.

L’ITE : la solution pour la rénovation

Avec les nouvelles exigences de performances thermiques liées à la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012), l’isolation thermique par l’extérieur est une très bonne solution lors des travaux de rénovation en maison individuelle. Elle répond en effet à deux objectifs essentiels en rénovation :

  • Embellir la façade grâce à un choix varié de bardages permettant de renouveler l’aspect extérieur de la maison. Ainsi, à l’occasion d’un ravalement de façade, l’ITE permettra de réaliser plusieurs opérations en même temps : embellissement et isolation.

  • Améliorer l’isolation thermique et acoustique en augmentant le confort de la maison et en diminuant sa consommation énergétique.
    Par conséquent, avec l’ITE, le patrimoine se trouvera valorisé grâce à une peau isolante et esthétique (sous réserve qu’il n’y ait pas de contraintes architecturales telles que balcons ou loggias par exemple), limitant les déperditions de chaleur par les murs et protégeant contre les aléas climatiques extérieurs

Section vide. Éditez une page pour ajouter du contenu ici
Bardage PVC

Le bardage peut se décliner en multiples matériaux : bois, bardage métallique, pierre et bardage PVC, très souvent sous la forme de clin, en imitation du bois, avec finition lisse ou veinée, simple de pose et d’entretien.

Bardage PVC : esthétisme et résistance

Le bardage PVC possède deux atouts majeurs, il sait être résistant et d’une finition sans reproche même lorsqu’il emprunte l’apparence du bois et confère à la façade un style moderne et harmonieux.
Les lames PVC sont :

  • conçues pour une pose par emboîtement, à rainure et languette, vissage, agrafage, clipsage ou clouage sur une structure en PVC ou sur des tasseaux en bois ;

  • en PVC alvéolaire ou cellulaire (massif donc plus résistant et plus rigide) ;

  • prévues pour une pose horizontale, verticale ou en diagonale ;

  • les fabricants proposent dans le même matériau une gamme très complète de profilés de pose de départ, d’angle, de planches de rive et d’avancées de toit…

La finition du bardage PVC

Ce revêtement extérieur possède une composante décorative importante :

  • d’aspect lisse ou granuleux ;

  • veiné en imitation bois, jusqu’à parfois improviser l’acajou, le chêne, etc. ;

  • de lames d’épaisseur de 15 à 20 mm, fréquemment de longueur 4, 6, 8, parfois 10 m, et de largeur variable comprise entre 15 et 33 cm ;

  • disponible en plusieurs couleurs, pour jouer la fantaisie.

Avantages de ce bardage

Voici les principaux avantages du bardage en PVC :

  • mise en œuvre simplifiée et rapide, les lames sont sciées pour être ramenées aux longueurs attendues,

  • résistance aux chocs, aux intempéries, aux produits chimiques, aux moisissures, auto-extinguible, tout cela pour un faible poids,

  • excellente tenue dans le temps, traitement anti-UV, aucune pourriture, ni corrosion, le PVC est un matériau recyclable,

  • facilité d’entretien, nettoyage avec un détergent doux, sa très faible porosité ne retient pas les salissures,

  • sa propriété d’isolant thermique ne doit pas être oubliée, sa conductivité thermique est comparable à celle du bois,

Inconvénients du bardage PVC

Voici quelques inconvénients de ce bardage :

  • sa fabrication nécessite l’utilisation de dérivés du pétrole, il peut donc être déclaré matériau polluant ;

  • toxique en cas d’incendie ou de combustion, car contient des chlorures ;

  • le plastique reste une imitation du bois, il manque l’aspect naturel, le vivant de la matière organique.